BackBackMenuCloseSluitenPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Le Toit du Bout du Monde

Une micro-ferme urbaine participative au centre de Paris

Over het project

Le Toit du Bout-du-Monde (d’après l’ancien nom de la rue Leopold Belan) est un site géré par l’association Toits Vivants. Il est situé sur le toit du Centre  Jean Dame, dans le quartier Montorgueil.

Cet espace cultivé répond ainsi à une forte volonté de retour au local dans l’alimentation, aux circuits courts, et un besoin de connaitre l’origine de leur alimentation. Il répond notamment à une problématique de sensibilisation vis à vis des écoles et/ou les associations du quartier qui voudront s'y impliquer.


Le projet de jardin a été impulsé par plusieurs habitants du quartier, dans le cadre du budget participatif de la ville de Paris, qui a permis le financement des travaux de mise aux normes. Il s’agit d’un espace de jardinage collectif et pédagogique cogéré avec des habitants du quartier (et dans le respect des contraintes ERP). Tandis qu'une grande partie de l'espace est consacrée à une production maraichère, gérée de manière participative.

 

- Développer un projet d’agriculture urbaine participatif, en interaction avec les habitants du
quartier;
- Créer un écosystème productif et durable en milieu dense, inspiré par la permaculture ;
- Développer un espace pédagogique, dédié à la sensibilisation à l’environnement, tourné
vers les écoles ou les associations du quartier ;
- Créer un espace d’expérimentation, qui s’inscrit dans une logique d’économie circulaire,
par la récupération des drêches (résidus du brassage de la bière, récupérés auprès d’une
brasserie locale : Brew Unique), de substrat mycéliumisé (déchet d’un producteur de
champignon : la Caverne), compost du quartier, afin de créer un substrat riche et léger,
d’origine local.
- Remettre au gout du jour des légumes anciens et oubliés d’île de France (La Grosse
Blonde paresseuse, l’épinard monstrueux de Viroflay, le haricot orteil des Prêcheurs, ou
les poids carrés) ;
- Tester auprès des restaurateurs du quartier des produits « de niche », notamment les
fleurs comestibles.
Cette opération constitue un démonstrateur d’agriculture urbaine sur toiture, qui permet à l’association de
démontrer la faisabilité et les bénéfices générés par ce type d’aménagement, où l’agriculture devient
producteur non seulement de nourriture mais aussi d’interactions sociales et d’externalités positives sur
l’environnement urbain (diminution des îlots de chaleur urbains, développement de la biodiversité,
rétention des eaux pluviales, )

Waarvoor dient het bedrag?

Après 2,5 ans d'existence, nous souhaitons engager de nouveaux investissement pour faire de ce lieu un véritable espace de production sans compromettre sa fonction pédagogique et sa capacité d'accueil des habitants.

Over de projecteigenaar

Toits Vivants est une association loi 1901 qui a pour objectif de transformer la ville pour la rendre plus végétale, humaine, solidaire, comestible, résiliente, et de (re)créer du lien entre les habitants et leur alimentation. Notre ambition est de mettre en œuvre des micro-fermes sur les toits de la ville en nous inspirant des méthodes de l’agro-écologie et de la permaculture.

Nous considérons les toits comme des supports de services multiples (potagers, vergers, ruchers, élevage à petite échelle…) et intégrés. C’est à dire un écosystème urbain valorisant les circuits-courts, au service des acteurs locaux.  L’agriculture est pour nous à la fois une fin (la production alimentaire) et un vecteur permettant de contribuer à la résilience urbaine, en valorisant les différents services écologiques ou sociaux qui peuvent en découler, notamment en mettant en œuvre des animations, ateliers ou espaces partagés au plus près des habitants ou usagers, vecteurs de sensibilisation sur l’écologie et les enjeux alimentaires. Chaque composante du toit est pour nous un élément de l’écosystème urbain et participe à un boucle vertueuse, intégrant compostage collectif, substrat d’origine locale, exploitation et récoltes participatives ou mise à profit d’entreprises d’insertion ou d’un dispositif pédagogique (avec les écoles ou centre d’animation), valorisation / transformation et consommation sur place ou au plus près du Toit.

Share Volg ons